LE BLOG

... et si nous débattions en “citoyens entreprenants” ?

Un texte trouvé contenant :

Le droit à l'énergie

Filed under: Energie,Le blog,Non classé — Auteur : — 16 Jan 2007 —


  
On parle souvent de la nécessité qu'il y aurait d'édicter une charte universelle de l'environnement. Son principe fondateur pourrait être que tout être humain a un droit égal d'accès aux quatre éléments : l'air, l'eau, la terre et le feu. Je veux ici m'intéresser au feu, autrement dit à l'énergie et plus particulièrement aux combustibles fossiles : pétrole, gaz et charbon. Ceux dont l'exploitation massive a permis l'émergence de la société « thermo-industrielle » dont on sait le confort qu'elle procure mais aussi, et de mieux en mieux, les catastrophes qu'elle prépare.

 
Cette prise de conscience a été longue à venir mais elle progresse ; complétée par une disposition internationale frustre mais c'est déjà ça : le contingentement du droit à émettre des gaz à effet de serre. Sa déclinaison micro-économique a commencé avec la commercialisation de droits à polluer. C'est une première étape qu'il ne faut pas mésestimer. Malheureusement, elle ne concerne que les gros pollueurs. Les petits – nous tous autrement dit- restent à l'écart de cette mesure. Cette passivité est contraire à l'idée d'empowerment sans lequel nos sociétés complexes n'ont pas d'avenir.

 
Pour amener chacun à polluer avec modération J-M Jancovici et A Grandjean (cf « Le plein s'il vous plait ») préconisent d'augmenter la TIPP pour porter le prix des carburants aux environs de 5 €/litre d'ici dix ans. Ce serait sûrement efficace mais bien difficile à faire admettre car inacceptable pour nombre de gens aux revenus modestes et qui ne peuvent pas se passer de leur voiture.

 
L'idée de répartir pour les individus comme pour les entreprises, le droit d'émission me paraîtrait plus juste et plus efficace. Comment ? En accordant à chacun un droit individuel d'accès à l'énergie fossile bon marché ; équivalent par exemple, une demi-TEP par habitant et par an sans considération d'âge, de fonction, d'habitat… Au-delà de ce quota, à chacun de se débrouiller. En se restreignant, en achetant des droits à d'autres, en se rabattant sur les énergies renouvelables (le nucléaire étant provisoirement considéré comme tel) …ou en achetant du combustible fossile au prix fort (les 5 € de tout à l'heure).

 
Avec des cartes à puce, ce devrait être gérable. A raison d'une demi-TEP par habitant, une famille de quatre personnes serait poussée à se débrouiller avec environ 4000 l de fuel ou d'essence (ou l'équivalent en gaz et charbon ) pour, essentiellement (c'est le cas de le dire) se déplacer et se chauffer. Si elle veut rouler plus, qu'elle se chauffe moins ou qu'elle ait recours à l'électricité qui, en France, est essentiellement nucléaire et hydraulique. Mais il est probable que beaucoup sauraient rester en dessous de leur quota pour revendre (ou donner ) leur excédent à d'autres qui ne sauraient ou ne pourraient pas faire les mêmes prouesses.

 
L'idée peut paraître farfelue mais elle respecte deux principes qui me semblent essentiels :

·          Gérer l'énergie par répartition plus que par le marché,

·          S'appuyer sur l'engagement personnel plus que sur la contrainte.

 
Guy Emerard

Un commentaire

    Merci Guy pour ce texte intéressant. Juste une remarque : l’Espagne vient de lancer un système de gestion de l’eau qui ressemble beaucoup à votre idée (qui n’est donc pas si farfelue, mais semble au contraire très logique !) : chaque ménage, en fonction de son nombre d’occupants, paie au « prix de base » sa « consommation normale » d’eau (établie à environ 60 litres par personne et par jour). Au delà de cette « consommation normale », il est toujours possible de consommer de l’eau, mais
    à un tarif nettement plus élevé (jusqu’à 5 fois le prix de base je crois)…Ce qui doit faire réfléchir les constructeurs de piscines individuelles -entre autres- …
    Ils ne vont pas encore jusqu’à organiser un marché de droits à l’eau, mais c’est déjà un début que je trouve très intéressant !

    Malheureusement ce n’est cette fois pas la société civile qui innove, mais je trouve cela quand même prometteur pour diminuer nos énormes (et indécentes pour les autres pays) consommations d’eau et d’énergie…

    Comment by Favier Marc — 31 janvier 2007 @ 10:13

RSS feed for comments on this post. |

© Droits de reproduction réservés - Les ateliers de la citoyenneté - Lyon 7e - Date d´édition: 2022-08-14 23:43:17 - © Droits de reproduction réservés - Les ateliers de la citoyenneté (http://www.ateliersdelacitoyennete.net/)
- Page Contact - info@ateliersdelacitoyennete.net - 2006-2009
- 0,26 secondes - W3C nxn-6m | 4.9.20 |