…et si nous devenions des “citoyens entreprenants” ?

Un texte trouvé contenant :

Le petit dictionnaire des Ateliers

Filed under: L'association,Non classé — Auteur : — 15 Mar 2009 —

Apprentissage mutuel :

la citoyenneté est avant tout, pour nous, une pratique à laquelle on doit pouvoir s’exercer à tout âge de la vie. L’éducation à la citoyenneté est encore trop vue comme une instruction civique destinée aux jeunes. Nous privilégions un apprentissage entre pairs, nourri de l’expérience multiple des participants.

Ateliers de discernement : ce sont des groupes de réflexion. Un « Atelier » se caractérise par son thème : « Ruralité et citoyenneté », « Métiers et citoyenneté », mais aussi « Volontariat, le modèle des pompiers est-il transposable ? »… Ils fonctionnent par cycle annuel. Ils se réunissent environ une fois par mois, chaque atelier définissant son rythme de progression. Selon les ateliers, des restitutions écrites ou des rencontres peuvent clore les travaux, mais le but est moins la production collective que la progression personnelle de chacun.

Citoyenneté entreprenante :

« Aux actes citoyens ! ». Tout est parti de cette apostrophe, de la conviction qu’il est possible et nécessaire de réagir à la dépossession de soi et de son avenir. Entre le entre le « je n’y peux rien » et le « y’a qu’à… », on vient chercher là des approches permettant aux citoyens de devenir acteur. Les Ateliers ont pour objectif d’expérimenter de nouvelles façons d’être citoyens, d’initier le changement avec un côté déstabilisant et novateur. Un changement pour soi et ensuite pour son environnement.

Incubateur des initiatives citoyennes :

pour donner des suites aux multiples « envies d’agir » qui sont nées dans les différentes rencontres que nous organisons, nous avons testé en 2007 un accompagnement. La méthode à ce stade très empirique devra être renforcée mais les intuitions fondatrices sont confirmées : la dimension collective de l’accompagnement est essentielle ; une idée peut « migrer » dans un groupe, de celui qui l’a émise sans intention d’action (au cours d’un débat) à d’autres qui voient comment la mettre en œuvre.

Lieu de liberté

Voici ce que disent souvent avec les mêmes mots les participants réguliers ou d’un jour : « les Ateliers sont un endroit magique, un creuset fertile où enfin je peux réfléchir et agir sur des sujets politiques, dans une complète liberté et une grande ouverture d'esprit, à la rencontre d'hommes et de femmes qui tous partagent un fond de préoccupations et d'envies communes mais des expériences et des approches différentes ». « Réjouissant ce lieu où les seules règles sont induites comme naturelles : le respect et l'écoute de l'autre, la liberté de proposer, la convivialité… » « Dans les Ateliers, on part de soi mais rien ne se fait sans l'autre. Un singulier collectif … Une alternative essentielle au moi-je, qui tourne le dos au monde, ou au poing tendu qui le fige … »

Signaux faibles :

quelques paroles inattendues dans un discours convenu, un évènement local -ou international- qui n’est pas traité ou mal traité par les médias. Ces signaux faibles, qui apparaissent en filigrane dans l’actualité, nous montrent les transformations positives en cours, pour qui est attentif aux mouvements qui font bouger la société. Les Ateliers de la Citoyenneté cherchent tout d’abord à les débusquer dans les flux continus de l’information, puis à les partager lors des réunions publiques

 

© Droits de reproduction réservés - Les ateliers de la citoyenneté - Lyon 7e - Date d´édition: 2019-05-24 20:14:19 - © Droits de reproduction réservés - Les ateliers de la citoyenneté (http://www.ateliersdelacitoyennete.net/)
- Page Contact - info@ateliersdelacitoyennete.net - 2006-2009
- 0,53 secondes - W3C nxn-6m | 4.9.10 |